Françoise de Graffigny, femme de lettres

BookFrançoise de Graffigny, femme de lettres

Françoise de Graffigny, femme de lettres

Ecriture et reception

Oxford University Studies in the Enlightenment, 2004:12

2004

December 14th, 2004

Access Token
£75.00

Details

Other Formats

Price

Description

Françoise de Graffigny est une femme de lettres paradoxale; elle avoue craindre ‘le nom d’auteur’, mais ses écrits font preuve d’une originalité hardie. Pour la première fois la grande diversité de son œuvre fait ici l’objet d’un examen: sa correspondance, qui mêle des observations pénétrantes sur son époque à des réflexions franches sur les diverses facettes de sa vie de provinciale dépaysée, de salonnière célèbre, d’écrivain novateur, et de femme – en toutes lettres; son drame sentimental, Cénie, et autres pièces morales ou philosophiques; ses premiers contes; et ses Lettres d’une Péruvienne, que l’on s’arrache au dix-huitième siècle, devenu roman iconique des dernières décennies. 
La femme et l’oeuvre déroutent, pourtant, comme elles fascinent. Françoise de Graffigny inspire le respect, l’amour aussi parfois, chez ses amis et les habitués de son salon; les Lettres d’une Péruvienne et Cénie sont lus, commentés et maintes fois traduits partout en Europe. Mais au moyen de réécritures, de traductions ou de comptes rendus, on tente néanmoins de récupérer une oeuvre qui, s’attaquant aux conventions, déstabilise, pour la reporter dans des catégories familières. A travers une panoplie de réactions, nous découvrons l’image que l’on s’est faite de cette femme écrivain, domestiquée en fonction des goûts de son époque.
L’image de l’écrivain qui émerge de ce volume n’est pas unifiée; elle ne se cantonne pas à celle, métaphorique, de l’auteur sentimental, ou féministe. Diverses approches critiques – comparatistes et narratologiques, biographiques et bibliographiques – nous font voir la richesse d’une oeuvre polyvalente située aux frontières du vécu et de l’imaginaire, du public et du privé, du traditionnel et de l’expérimental. Françoise de Graffigny résiste à toute interprétation réductrice, idéologique, au vingt-et-unième siècle comme au dix-huitième. Elle est une femme de lettres exceptionnelle, insaisissable, soit irrésistible.

'Hautement recommandé à tous les chercheurs qu'intéressent Graffigny et son temps.'
French Review

'Pour tout lecteur qui s’intéresse non seulement à Graffigny mais à son époque, que ce soit du point de vue de la recherche ou par simple intérêt, ce volume offre une expérience de lecture d’une grande richesse.'
Eighteenth-Century Fiction

Table of Contents

Table of Contents
Section TitlePagePrice
Cover1
Half Title2
Title Page4
Copyright Page5
Table des matiéres6
Table des illustrations10
Remerciements12
Abréviations et citations14
Françoise de Graffigny: textes et images16
A. Ecriture26
I. Diversité et originalité28
‘Je ne suis pas bien aise d’être connuë comme auteur’: la Nouvelle espagnole de Mme de Graffigny30
La Princesse Azerolle, ou l’Excès de la constance de Mme de Graffigny: conte parodique, conte d’auteur?41
Genre littéraire, sexe féminin: les enjeux esthétiques de Cénie51
pièces nouvelles de Graffigny: de la comédie sentimentale au drame66
Mme de Graffigny en 175275
II. Ecrire la vie86
Françoise de Graffigny, et la genèse des Lettres d’une Péruvienne: l’écriture comme auto-réflexion88
La ré-écriture de soi-même, ou exister par écrire: fiction et authenticité fictive chez Franc¸ oise de Graffigny99
Epistolarité et journal intime: les lettres de jeunessede Mme de Graffigny109
Le statut d’auteur dans la correspondanceprivée de Mme de Graffigny: assomption et renonciation117
III. Graffigny, lectrice132
‘Notre vieille amie’: Mme de Sévigné dans lacorrespondance de Mme de Graffigny et Devaux134
‘Cela ne vaud pas Zaïde’: Graffigny, lectricede Mme de La Fayette143
Les femmes se lisaient-elles? Importance des collè-gues pour la venue à l’écriture154
IV. Graffigny et ses contemporains172
Mme de Graffigny et Rousseau174
Montesquieu et Mme de Graffigny: regards croisés, regards obliques, ou Histoire d’un Persan et d’une Péruvienne184
Une géante et... un myrmidon? Graffigny et Nivelle de La Chaussée, à propos de Cénie et de La Gouvernante194
Graffigny et La Font de Saint Yenne204
B. Réception216
I. Images de Graffigny218
Les portraits de Mme de Graffigny220
‘Still life’: la vieille dame et la mort237
La série illustrative dessinée par Le Barbierl’aîné pour les Lettres d’une Pe´ruvienne de Mme de Graffigny254
La lettre sur Cénie271
II. Traductions284
Des soeurs d’outre-Manche, ou les versionsanglaises de Cénie de Mme de Graffigny286
Les Lettres d’une Péruvienne traduites en Angleterreet en France297
Les Lettres d’une Péruvienne et la culture du livre enRussie au dix-huitième siècle313
III. Graffigny, féministe322
Le féminisme de la Péruvienne324
Zilia, une adolescente hors du commun336
La nouvelle république des lettres: Graffigny et l’amitié philosophique344
Etre(s) sans papier et sans domicile fixe: la femme comme figure de l’étranger chez Graffigny353
‘Que faire pour être raisonnable?’: La Réunion du bon sens et de l’esprit de Françoise de Graffigny362
IV. Lire les Lettres d’une Péruvienne370
Vers une édition critique des Lettres d’une Péruvienne372
Les Lettres d’une Péruvienne: noeuds et dénouements381
La sensibilité dans les Lettres d’une Péruvienne: expérience esthétique, modèle de la communication392
‘Un grand nombre de bagatelles agréables’: Zilia vis-à-vis des divertissements du ‘rococo’405
D’un ‘échange unilatéral’ à un autre: variations sur un choix stylistique dans les Lettres d’une Péruvienne et les Lettres de Mistriss Fanni Butlerd414
Bibliographie: Mme de Graffigny, sa vie et ses oeuvres424
Index440