Madame de Lambert et Son Milieu

BookMadame de Lambert et Son Milieu

Madame de Lambert et Son Milieu

Oxford University Studies in the Enlightenment, 289

1991

January 1st, 1991

Access Token
£65.00

Details

Other Formats

Price

Description

L’histoire des sociétés de pensée au siècle des Lumières commence avec celle du salon que la marquise de Lambert (1647-1733) ouvre à Paris, en 1698, à l’Hôtel de Nevers. Pendant plus de trente années, héritière de la ruelle précieuse, la grande dame qui fut la confidente ou la protectrice de Fontenelle, La Motte, Montesquieu, Marivaux, exerça dans ses célèbres mardis, promus tribunal littéraire de Paris, un rôle d’hôtesse et d’animatrice des idées nouvelles. Favorable aux Modernes adversaires des Anciens, facilitant l’élection de ses amis à l’Académie française, séduite par les jeux d’une nouvelle préciosité, meurtrie par les attaques dénigrant le bel esprit féminin et ses productions, sa personnalité marque de son rayonnement le premier dix-huitième siècle français et l’histoire du féminisme. 
L’enquête sur la formation morale de Mme de Lambert, sur la genèse de ses écrits qui rassemblent avis pédagogiques maternels et traités de morale, sur la vie de ses ‘mardis’ conduit à une définition du ‘lambertinage’ comme éthique de la gloire et du bonheur, expression discrète d’un féminisme intelligent et recherche d’un style propre à promouvoir le bel esprit féminin. 

https://global.oup.com/academic/product/9780729404174?cc=us

Table of Contents

Table of Contents
Section TitlePagePrice
Cover1
Half Title2
Title Page4
Copyright Page5
Dedication Page6
Table des matières8
Avant-propos14
Introduction20
Note concernant les références aux ouvrages de la marquise de Lambert26
I. La marquise de Lambert: sa vie, son oeuvre, son salon28
1. La grande dame32
i. Les origines familiales36
1. Les Marguenat37
2. Monique Passart44
3. Les Lambert48
A. La carrière exemplaire de Jean de Lambert50
B. La carrière de Henri de Lambert62
ii. La vie privée68
1. L’enfance et L'adolescence d’une preciéuse69
2. Le mariage, les procès, la vie à Luxembourg70
3. Le veuvage79
A. Continuation et fin des procès79
B. L’installation à l’hôtel de Nevers81
C. L’établissement et l’éducation des enfants83
D. La vieillese88
iii. La fortune105
1. L’estimation des biens106
2. L’opulence109
2. La formation intellectuelle et morale114
i. La tradition des honnêtes maisons114
1. L’éducation de la fille adoptive de Bachaumont115
A. Des épicuriens de bonne compagnie117
B. L’éclectisme de Bachaumont120
2. L’honnêteté féminine: la formation d’un idéal122
A. L’atmosphère idéale de la Chambre bleue124
B. La cour d’Henriette d’Angleterre125
C. Le cercle de Mme de La Sablière126
D. Les liens avec Ninon de Lenclos128
ii. La culture de Mme de Lambert130
1. Les connaissances encyclopédiques et historiques133
A. Les ouvrages de la bibliothèque133
B. De l’usage moral de l’histoire136
2. La connaissance des Anciens140
A. Mme de Lambert fille de Plutarque140
B. Le néo-platonisme142
C. Les traces du néo-stoïcisme143
D. L’épicurisme145
E. L’éloquence de Cicéron et les grâces de Pline147
F. Poètes et romanciers148
Bilan149
3. Les lectures chrétiennes150
4. La formation philosophique151
5. La représentation d’une humanité idéale153
A. Les héros du Tasse153
B. Mme de Lambert fille de Corneille et lectrice de romans154
C. Les théoriciens de l’honnêteté157
6. A l’école des moralistes français160
A. Mme de Lambert disciple de Montaigne160
B. L’école du pessimisme163
C. Tentations épicuriennes165
D. La lecture de Malebranche167
E. L’influence des Caractères de La Bruyère168
F. L’école fénelonienne de la vertu169
3. La genèse des oeuvres172
i. Le statut de l’oeuvre173
1. La destination privée173
A. Réformation du moi et plaisir personnel174
B. Le cercle de famille176
C. L’émulation entre amis179
D. Le cercle des habitués du salon180
2. La circulation des manuscrits181
A. Le manuscrit des Avis182
B. Les autres manuscrits184
3. Un mythe: le métier d’auteur serait compromettant186
A. ‘Une modestie d’auteur’187
B. La trahison des serments189
ii. L’histoire des éditions191
1. Les manuscrits publiés du vivant de la marquise de Lamber191
A. La Lettre d’une dame à son fils sur la vraye gloire (1726)191
B. Les Avis d’une mère à ses enfants192
C. Les Réflexions sur les femmes193
2. Les éditions posthumes196
A. Le rôle de Saint-Hyacinthe et de Fontenelle196
B. Problèmes d’attribution199
iii. Essai de datation des écrits de Mme de Lambert205
1. Les écrits pédagogiques206
A. L’antériorité des Avis d ’une mère à sa fille206
B. Les Avis d ’une mère à son fils208
C. La Lettre sur l'éducation d ’une jeune demoiselle210
2. Les traités de morale211
3. Les écrits sur les femmes et l’amour212
Chronologie des écrits de Mme de Lambert215
4. Le salon de la marquise de Lambert218
i. La Cour de Minerve218
1. Le décor intérieur219
A. Le cabinet d’assemblée220
B. La salle à manger224
C. La chambre à coucher225
2. Le cérémonial227
A. L’évolution du salon227
B. Les mardis et les mercredis de la marquise de Lambert232
3. Les activités241
A. La diffusion des idées morales241
B. Le salon et la Querelle sur Homère242
C. Un foyer de la creation poétique245
ii. Ouvertures sur l'extérieur253
1. Les relations politiques et philosophiques254
A. Les lambertins et le milieu du due de Bourgogne254
B. L’entourage du Régent; les ministres de Louis XV257
C. Un berceau de l'Encyclopédie259
2. Les relations avec les milieux littéraires263
A. Les liens avec les jésuites263
B. Les liens avec Sceaux264
C. Mme de Tencin, héritière du salon de Mme de Lambert266
3. L’antichambre de l'Academie française269
A . Les faits270
B. Les mécanismes du recrutement272
C. Le rôle de Mme de Lambert dans les élections273
Conclusion302
II. Le lambertinage: une éthique306
5. Un traité de la gloire310
i. ‘La gloire des héros’311
1. Les modèles familiaux: ‘l'appel du héros’312
2. ‘La haute réputation’ : une exigence aristocratique320
3. Les vertus militaires322
ii. L’ambition légitimée336
1. L’amour de la grandeur338
2. Une exigence de dépassement341
iii. Les pièges de la Renommée, ou la dégradation du héros346
1. Un mythe inversé: le conquérant extravagant348
2. La Renommée: un ‘son vain'352
iv. Une définition de la vraie gloire355
1. Gloire et vraie gloire: analyse d’un champ sémantique356
2. La conquête des cceurs362
3. La conquête de soi-même368
6. Un traité de la société civile374
i. Le code des salons: l'art de plaire376
1. Honnêteté et axiologie376
2. Le double jeu de l’amour-propre377
3. La société douce et polie381
A. Honnêteté et sociabilité382
B. La politesse383
C. La conversation394
4. Les devoirs des honnêtes gens398
A. Les devoirs de bienséance399
B. La religion des honnêtes gens403
ii. Le code du coeur: l’honnête homme vertueux409
1. La bienfaisance411
2. L’amitié416
3. L’équité et la probité426
7. Un traité du bonheur431
i. Misère de l’homme431
1. La condamnation des plaisirs de la volupté432
2. La vanité des biens terrestres446
3. Une analyse du divertissement452
A. La déchéance de l’homme soumis aux puissances corruptrices453
B. Les puissances trompeuses456
C. Une analyse de l'inquiétude et de l’ennui460
ii. La vie heureuse469
1. Repos et solitude470
A. Le retour à soi-même470
B. L’apologie de la retraite473
C. Les avantages de la solitude479
2. Les voies du bonheur483
A. Bonheur et vertu483
B. Bonheur et raison487
C. Bonheur et sensibilité490
Conclusion495
III. Le lambertinage: une nouvelle préciosité498
8. Le féminisme502
i. Les maux de la condition féminine504
1. Dénonciation de la servitude de la femme505
2. Les égarements du cceur féminin511
ii. L’établissement des responsabilités515
1. La condamnation des hommes516
2. Les limites d’une condamnation521
iii. Les revendications525
1. La revendication des mérites de l'esprit525
2. La revendication des mérites du cceur529
3. Vers une nouvelle situation de la femme534
9. La métaphysique d’amour545
i. De l’amour546
1. Le besoin d’aimer548
2. Un ennemi puissant555
3. Les dégradations de l’amour562
ii. Une victoire de la sensibilite: l'art d’aimer572
1. L’amour épuré573
2. La fine galanterie576
3. L’union des cceurs584
10. Le style de Mme de Lambert: mondanité et préciosité602
i. Le style de l’écrivain moraliste: l’efficacité606
1. La phrase oratoire607
A. Les repetitions oratoires607
B. L’efficacité des constructions619
2. L’expression de la pensée627
A. Le recours aux définitions628
B. La pratique de la maxime635
ii. Le style d’une grande dame: les agréments du discours646
1. Le style figuré647
A. Le fonds métaphorique647
B. Les périphrases672
C. Personnifications, allégories et fables674
2. La variété des tons683
A. Le ton mondain683
B. Le ton affectif697
C. Le style de l’analye702
iii. Le style d’une précieuse718
1. La langue des précieux718
A. Le vocabulaire des précieux719
B. La phrase précieuse732
2. L’esprit précieux758
A. L’invention759
B. La présentation759
C. Le jeu763
Conclusion: lambertinage et néologie766
Conclusion778
Appendice: liste des habitués du salon de la marquise de Lambert782
i. Public féminin, grandes dames et auteurs782
ii. Gens de lettres782
iii. Public aristocratique784
Bibliographie786
Index des noms de personnes792
Index des noms de personnages et des oeuvres citées808
Index des thémes816