Le Poison et le remède

BookLe Poison et le remède

Le Poison et le remède

théâtre, morale et rhétorique en France et en Italie 1694-1758

Oxford University Studies in the Enlightenment, 360

1998

January 1st, 1998

Access Token

Details

Other Formats

Price

Description

Poison pour Platon et les pères de l’Eglise, catharsis pour Aristote, le théâtre occidental trouva plus facilement une place dans la vie quotidienne de la cité que dans la réflexion des élites intellectuelles. Pendant plus de deux mille ans, loin des applaudissements et des murmures des spectateurs, se noua ainsi une longue ‘histoire des mots’, solidaire d’une histoire de la pensée car le discours sur le théâtre fut aussi, tout au long des siècles, discours sur l’homme et sa place dans le monde, discours sur la mimesis, sur le savoir et le pouvoir des mots. Au cours de la première moitie du dix-huitième siècle, le débat sur la légitimité des spectacles fait apparaître les permanences, les ruptures, les ambiguïtés d’une époque partagée entre la vérité des théologiens et celle des philosophes, entre un modèle ascétique d’humanité et une aspiration a un solide bonheur terrestre, entre un savoir fonde sur les textes et une raison fille de l’expérience. Contempteur des sciences et des arts, Rousseau ajoute encore à la complexité de ce débat.
Si, en Italie, la prudence a l’égard de l’Eglise et des valeurs chrétiennes fut plus grande qu’en France, cette polémique révèle néanmoins, dans les deux pays, un dix-huitième siècle bien-pensant, soucieux de théâtre moral et vertueux, ce que n’attestent pas, on le sait, d’autres textes de la même période. Querelles ou les mots règnent en maîtres, la querelle sur la légitimité du théâtre attire donc également l’attention sur l’opacité que pouvait avoir le document écrit a cette époque: opacité a l’égard des faits, des idées, mais aussi des interrogations étrangères a la culture rhétorique à laquelle il appartenait souvent.

Table of Contents

Table of Contents
Section TitlePagePrice
Cover1
Title Page4
Copyright Page5
Table des Matières6
Liste des Illustrations7
Remerciements8
1. Des mots et des images10
Rèminiscences Anciennes10
Rhétorique et Commentaire26
Allégories Médiévales37
Humanisme et contre-réforme43
Incertitudes et Ambiguitès51
2. Entre les mots et les actes72
Des Spectacles Exclusifs72
Des Spectateurs Remuants82
Comédiens et Prédicateurs89
Arts de dire et arts de faire97
Deux Discours et deux Mesures102
L'harmonisation des Contraires109
Cas et Casuistes112
Un grand absent: Ie Spectateur120
Un Marceau d'apparat125
3. Les Figures de la Négation130
Prémisses Anciennes130
La chaîne des Auctoritates144
Une parole Errante149
Une querelle de sourds155
Un usage rituel du Discours158
Lieux et Figures165
Memoria: Satan et le Théâtre176
4. Hommes d'Eglise et Hommes de lettres186
Les Instruments de la Pensée186
Permanences et Stabilités200
Rhétorique et éloquence209
Cimbalum Resonans217
5. Entre-deux226
Discours d'importance226
Les Tourments de Lelio231
Traces Anciennes239
Une école de Bonnes Mceurs246
Des Acteurs indociles253
Utopies et rêves italiens258
6. Du ciel vers la terre265
Nouvelles Prémisses265
Des mots aux faits279
Princes et Magistrats283
Société, famille, travail288
Des Passions utiles293
Le Monde des Hommes296
Le réel et l'idéal300
Plaire et instruire303
L'ancienne Rhétorique311
7. Une éloquence Nouvelle316
Echolalies316
Evidences Goldoniennes321
La querelle d' Alembert/Rousseau332
Le cceur et la raison344
Un 'tisseur' habile362
Trois cents Réponses379
Conclusion386
Bibliographie394
Index426