La Bible dans la Correspondance de Voltaire

BookLa Bible dans la Correspondance de Voltaire

La Bible dans la Correspondance de Voltaire

Oxford University Studies in the Enlightenment, 367

1999

January 1st, 1999

£65.00

Details

Price

Description

La place de la Bible dans la correspondance de Voltaire a été jusqu'à présent largement sous-estimée: si les citations sont le plus souvent aisément repérables, les allusions et l’utilisation, plus diffuse, de tout un langage scripturaire n’avaient jamais fait l’objet d’un recensement. Celui qui est réalisé ici montre à quel point les lettres de Voltaire, bien plus que tout autre correspondance contemporaine comparable, sont nourries de références bibliques. Celles-ci abondent non seulement en quantité, mais aussi en étendue: presque tous les livres de l’Ancien et Nouveau Testament apparaissent dans la correspondance. L’éventail des références est du même ordre que dans les Penséesde Pascal. Voltaire connaît parfaitement la Bible, sa curiosité à son sujet est inlassable: il a tout lu, il s’est informé de toutes les questions; il en remontrerait à tous les apologiste de son temps. 
Mais l’usage qu’il en fait est tout différent. La Bible n’est pas pour Voltaire vérité, elle n’est pas autorité ni norme, elle n’est pas non plus édification. Si elle est si fréquente dans les lettres, c’est qu’elle est mêlée à tous les sujets, y compris les plus quotidiens et les plus triviaux. 
La correspondance, moyen de diffusion et d’action, emprunte largement aux Ecritures pour mieux les discréditer. Lue dans sa continuité, elle constitue une synthèse éclatée, libre et virulente, toujours spirituelle et drôle, de l’exégèse de Voltaire: il y dénonce avec constance le manque de vraisemblance, d’historicité et de moralité d’un texte incertain.

'By seeing more of the Bible and seeing it more clearly than Besterman, Bessire proves that it obsesses Voltaire the correspondent. Much of this biblical erudition had gone unnoticed because of the way in which Voltaire twists and dislocates it. Bessire shows how Voltaire not only preys overtly on religious folly, but becomes a cuckoo in the clerical nest, feeding on biblical idioms for his own epistles of reason.'
- Times Literary Supplement

'The strength of this book is the animating presence of Voltaire’s letters. Punctuating nearly every page of his study with numerous examples, Bessire demonstrates that the Bible is unquestioningly the most important intertext in Voltaire’s correspondence.'
- Eighteenth-Century Studies, 34:3