Le Singe de Don Quichotte

BookLe Singe de Don Quichotte

Le Singe de Don Quichotte

Marivaux, Cervantes et le roman postcritique

Oxford University Studies in the Enlightenment, 368

1999

January 1st, 1999

£65.00

Details

Price

Description

Ce livre renouvelle notre compréhension de Marivaux. Il est une contribution à l’histoire du roman entre les dix-septième et dix-huitième siècles, et en définit conjointement la poétique, invitant a transformer nos modes de lecture et d’interprétation de la fiction d’ancien régime.
Il est centre sur les trois transpositions de Don Quichotte que Marivaux a écrites au cours des années 1710-1720: La Voiture embourbéePharsamon ou les nouvelles folies romanesquesLe Télémaque travesti. Un premier chapitre situe ces livres dans le cadre des ‘œuvres de jeunesse’ de Marivaux et des deux débats qui opposent classicisme et baroque, Anciens et Modernes. Un dernier dresse une typologie des lectures de Don Quichotte faites au dix-huitième siècle et en montre les enjeux successifs. L’idée directrice de ‘postcritique’ s’applique à la situation de Marivaux à l’égard de Don Quichotte: il détourne le propos critique de Cervantès, désormais lointain, pour le mettre en résonance avec la culture de son temps. Dans Le Télémaque travesti, il attaque, par une pratique ironique de l’imitation, deux fondements du classicisme, la croyance aux modèles et la confiance dans les vertus morales de la littérature. Avec La Voiture embourbée, Marivaux se sert du roman de Cervantès pour interroger le nouvel idéal aristocratique qui fonde la qualité sur la formation d’un style et la familiarité avec la culture, et y devrouvrir un avatar de la folie du mauvais lecteur. L’étude de Pharsamon introduit deux derniers aspects du travail de Marivaux: l’expression du merveilleux qui permet d’évoquer l’âme de ceux qui le goûtent, et une stratégie de la naïveté qui sait donner voix au monde des choses et des humbles.