Une expérience rhétorique

BookUne expérience rhétorique

Une expérience rhétorique

l'éloquence de la Révolution

Oxford University Studies in the Enlightenment, 2002:02

2002

February 1st, 2002


Details

Other Formats

Price

Description

Les rapports entre éloquence révolutionnaire et rhétorique tiennent du paradoxe. A aucun autre moment de l’histoire de France la parole publique n’a joué un rôle politique aussi fort et n’a pris une telle ampleur; la plupart des révolutionnaires sont formés par la rhétorique et cette tradition leur offre le cadre le plus ancien pour penser leur propre pratique. Pourtant ils ont, pour l’essentiel, écarté de l’enseignement son apprentissage, nié sa pertinence ou son utilité, enveloppé leurs propres pratiques d’un voile opaque de dénégation. Cette dénégation et ses motivations ont influencé au-delà de la Révolution sa perception et son étude. Les spécialistes d’origines diverses qui ont contribué à ce volume ont voulu au contraire replacer l’éloquence révolutionnaire dans le cadre d’une réflexion rhétorique. Ils ont cherché à comprendre ce qui avait conduit les révolutionnaires et leurs interprètes aux dix-neuvième et vingtième siècles à mettre la rhétorique à l’écart. Ils ont montré aussi que cette attitude n’était pas générale, et que subsiste pendant la révolution une réflexion rhétorique qui prend en compte les nouvelles conditions d’exercice de la parole politique, et qu’elle se développe au dix-neuvième siècle pour en élaborer l’histoire et la poursuite. Ces réflexions ont été éclairées par un examen de l’éloquence révolutionnaire: en abordant des questions de méthode (comment la reconstruire?), en conduisant des analyses de détails qui s’appuient soit sur les catégories contemporaines des acteurs soit sur celles qu’offre l’analyse de discours. Dernière question posée: que devient l’éloquence révolutionnaire quand sont associés au discours d’autres modes de représentation (image, musique, jeu des acteurs) et souvent la fiction? Autant d’invitations à ouvrir des chantiers de recherches: éditions, perceptions historiques des phénomènes oratoires à la fin du dix-huitième siècle, distributions des procédés oratoires selon les positions et les rôles des acteurs, formes prises dans la conscience collective par la mémoire de cette expérience rhétorique majeure qu’a été l’éloquence révolutionnaire.

'Une des grandes prouesses de cet ouvrage, dont nous n’avons malheureusement pu mentionner que quelques contributions, est d’être parvenu à montrer, avec beaucoup de clarté, de richesse et de précision, la complexité de son objet.'
Annales Histoire, Sciences Sociales

Author Information