Musique et langage chez Rousseau

BookMusique et langage chez Rousseau

Musique et langage chez Rousseau

Oxford University Studies in the Enlightenment, 2004:08

2004

August 23rd, 2004

£65.00

Details

Other Formats

Price

Description

L’anneau magique qui relie musique et langage délimite un univers insondable dans lequel causes et effets s’enlacent indistinctement. Dans ce néant vertigineux, la galaxie rousseauienne exerce une attirance irrésistible et promet, à l’esprit critique qui ose l’aborder, des aventures intellectuelles passionnantes. L’irréductible auteur des Confessions a justement placé le fléau de sa pensée au point d’équilibre de ces deux pôles, entre musique et langage, une zone définie par le concept de société car, proclame-t-il dans l’Essai sur l’origine des langues: ‘les oiseaux sifflent, l’homme seul chante; et l’on ne peut entendre ni chant, ni symphonie, sans se dire à l’instant. Un autre être sensible est ici.’ Rousseau réitère dans son Dictionnaire de musique sa théorie de l’exclusivité humaine de la parole et de la musique: ‘Quoiqu’il en soit de l’étymologie du nom, l’origine de l’art est certainement plus près de l’homme, et si la parole n’a pas commencé par du chant, il est sûr, au moins, qu’on chante partout où l’on parle.’ Autour de cette dialectique de la musique et du langage se sont réunis des rousseauistes et d’autres spécialistes de la musique et du langage pour cogiter la thématique de ces noces infinies et en pourchasser les échos à travers les denses bocages de l’œuvre du philosophe-musicien. Leurs textes ici réunis constituent les actes du XIIe colloque de l’Association Jean-Jacques Rousseau.