La Fureur de nuire

BookLa Fureur de nuire

La Fureur de nuire

échanges pamphlétaires entre philosophes et antiphilosophes (1750-1770)

Oxford University Studies in the Enlightenment, 2007:03

2007

March 15th, 2007

£75.00

Details

Other Formats

Price

Description

'Libelles diffamatoires', 'écrits scandaleux', 'lettres anonymes', 'histoires forgées à plaisir': autant de manifestations, explique Voltaire à Frédéric II en 1739 de la 'fureur de nuire' de ceux qui sont résolus à le 'perdre'. Le modèle se transpose aisément aux querelles qui marquent l'affirmation conflictuelle du pouvoir intellectuel des philosophes des Lumières au cours des vingt années qui suivent la publication du Prospectus de l'Encyclopédie.
Olivier Ferret se propose de combler une lacune dans les études dix-huitiémistes (les travaux que les littéraires - surtout les historiens - ont consacrés au pamphlet concernent la Fronde et la période révolutionnaire) et adopte, pour la période 1750-1770, à côté des travaux consacrés à un auteur, une querelle ou l'un des clans en présence, une perspective nouvelle, centrée sur la question des échanges pamphlétaires: c'est par les représentations que construisent les pamphlets que les 'philosophes' et les 'antiphilosophes' trouvent un semblant d'unité. En expliquant pourquoi, en raison de l'antagonisme idéologique qui oppose les deux clans, elles ressortissent aussi au religieux et au politique, l'auteur cherche à dégager la spécificité de ces querelles littéraires et à questionner leurs répercussions sur une sphère publique littéraire en train de se constituer en opinion publique. Les préoccupations de l'histoire culturelle sont au cœur d'une démarche qui, pour tenter de cerner les éléments d'une pratique littéraire, voire d'une poétique du pamphlet qui n'est pas une forme anhistorique, fait aussi appel à des problématiques issues de la lexicologie, de la bibliographie matérielle, de l'analyse rhétorique et de l'analyse du discours. En observant la part qu'il prend dans ces querelles, il s'agit enfin de mesurer l'influence de Voltaire sur la physionomie de tels échanges pamphlétaires.