Le Roman véritable

BookLe Roman véritable

Le Roman véritable

stratégies préfacielles au XVIIIe siècle

Oxford University Studies in the Enlightenment, 2008:08

2008

September 5th, 2008

£75.00

Details

Other Formats

Price

Description

Une œuvre de fiction peut-elle être vraie? C’est ce que de nombreux auteurs du dix-huitième siècle ont prétendu dans les préfaces de leurs romans. Il est communément admis que cette revendication tente de déguiser la fictionnalité de la fiction, et de tromper le lecteur dans le but de lui faire prendre une illusion pour une vérité.
Dans cet ouvrage, Herman, Kozul et Kremer examinent d’un oeil neuf ce point de vue, et analysent tout un éventail de préfaces sous deux perspectives: sémantique et pragmatique. La lecture sémantique développe celle de G. May dans son étude pionnière, Le Dilemme du roman (1963), et situe la préface ainsi que sa prétention à la vérité à l’intérieur du récit fictionnel lui-même, où elle joue son rôle dans cette supercherie dont le lecteur est la cible. L’approche pragmatique, cependant, mène à une lecture absolument nouvelle de ces prétentions préfacielles, et révèle comment elles soulignent la fictionnalité du roman. Les auteurs avancent l’argument que cette déclaration qui nous est si familière ‘ceci n’est pas un roman’, sert à légitimer l’artifice du roman, et à établir une sorte de pacte de complicité avec le lecteur.
Herman, Kozul et Kremer nous permettent de voir d’une façon entièrement neuve l’écriture et la lecture de la fiction au dix-huitième siècle. Ils explorent les problèmes de légitimation et d’accréditation qui caractérisent non seulement les préfaces des romans, mais aussi bien d’autres discours de la première modernité.

'One of the great virtues of the book is that it moves us away from self-congratulatory accounts of naive eighteenth-century readers and acknowledges the sophistication of the period’s aesthetic strategies […] There is a real spirit of intellectual generosity, collective endeavour, and dialogue in Le Roman véritable, in keeping with the spirit of the Republic of Letters.''
- Eighteenth-Century Fiction

'J. Herman fait l’hypthèse que la figure de l’enfant trouvé est à comprendre comme métaphore des ‘problèmes fondamentaux qui ont nourris les querelles entre romanciers et critiques dont s’est entourée la vogue du roman-mémoires entre la fin du XVIIe siècle et le debut du XIXe’ […] on voit à quelles passionnantes enquêtes J. Herman nous appelle.'
- Eighteenth-Century Fiction

'[a] compelling new way to read eighteenth-century French fiction by conducting a sort of virtual genetic criticism […] the various chapters in Section II suggest the versatility of Herman’s method and the breadth of his knowledge.'
- Modern Language Review

https://global.oup.com/academic/product/9780729409476?cc=us

About The Author