L’Espace et la scène

BookL’Espace et la scène

L’Espace et la scène

dramaturgie de la tragédie française, 1691-1759

Oxford University Studies in the Enlightenment, 2008:11

2008

November 7th, 2008

£75.00

Details

Other Formats

Price

Description

Qui songerait aujourd’hui que la tragédie française, après l’apogée du XVIIe siècle, a été à l’origine d’innovations scéniques telles que la pantomime, le décor et le récit pittoresques? Qu’elle a préfiguré autant la suppression de l’unité de lieu que l’apparition de décors spectaculaires?
A partir de cent pièces ayant connu le succès, Renaud Bret-Vitoz analyse ce tournant remarquable dans le théâtre du XVIIIe siècle où la tragédie, à l’instar de la poésie et du roman, accorde une fonction significative à l’espace. Il montre ainsi que le rapport des poètes à l’Histoire, source de l’invention, a modifié le choix du lieu de l’action. Puis il étudie l’écart entre espace imaginaire, où se déroule l’intrigue, et lieu matériel de la scène. Décoration, costumes et gestuelle accompagnent ce dépaysement de la tragédie, créant de saisissants paysages scéniques, comme lors des représentations de Sémiramis de Voltaire, où le spectacle l’emporte sur la beauté des vers.
Dans cette étude riche en extraits de pièces, en analyses d’images et en anecdotes dramatiques, Bret-Vitoz offre la relecture d’une page méconnue de l’histoire du théâtre. Son livre intéressera à la fois les spécialistes de la tragédie du XVIIIe siècle et tous ceux qui s’intéressent à l’esthétique du théâtre.

'Bret-Vitoz is helpfully attentive to both the variety of works produced in the period and the complex relationship between tragic practice and contemporary dramatic theory. […] Appropriately, given the range and variety of tragic production in the period, Bret-Vitoz chooses a helpfully broad corpus of a hundred primary texts, all of which meet certain criteria of popular dramatic success. […] This is an ambitious book, bringing together a wide range of material yet remaining sensitive to the specificities of individual texts.[…] this is a successful and intelligent work, and a helpul addition to the field.'
- Modern Language Review, vol. 105, part 4

'The author lays to rest the obsolete view of eighteenth-century tragedy as a decadent classical form with a philosophical slant and shows, firstly, why it drew large audiences and, secondly, why most subsequent criticism, in thrall to the theory and prestige of French classicism, failed to understand its particular aesthetic and to explain its volume, its longevity and its appeal to the public [...] This monograph is impeccably erudite, highly informative and interesting to read. It is a valuable addition to the SVEC series and offers a real contribution to our knowledge of the subject. It will have an undoubted impact on future work in the field.'
- Journal of Eighteenth-Century Studies