Comma

De « l’Exception sénégalaise » à la « Mémoire partagée »

Comma (2015), 2015, (1), 95–98.

Abstract

L’article traite essentiellement du fonds d’archives de l’Afrique Occidentale Française conservé à Dakar et commun à neuf pays de l’Ouest africain, en évoque la constitution, l’importance numérique, les dispositions légales prises pour sa conservation et la problématique de sa gestion. Actuellement, un projet de « mémoire partagée » a provoqué une convention entre la France et le Sénégal pour la numérisation du fonds. Les contraintes financières demandent que tous les bénéficiaires de l’opération y participent. Le déménagement des Archives nationales du Sénégal ajoute également aux difficultés en cours mais l’intérêt, la richesse et la diversité du fonds méritent largement les efforts déployés pour sa numérisation. L’article se termine par la table du cadre de classement du fonds de l’A.O.F.

Access Token
£25.00
If you have private access to this content, please log in with your username and password here
If you have private access to this content, please log in with your username and password here

Details

Author details

Diarra, Fatoumata Cissé