Comma

Les transferts d’archives coloniales vers la France. Le cas de Madagascar

Comma (2019), 2019, (1), 55–62.

Abstract

Les indépendances se rapprochant, à la fin des années 1950, la France décide de procéder à un rapatriement massif d’archives depuis ses colonies. Les hauts commissaires de la République en Afrique occidentale française (AOF), en Afrique équatoriale française (AEF) et à Madagascar sont invités à prendre les mesures utiles afin de préserver les droits de la France sur toutes les archives qui présentent un intérêt historique, militaire, politique ou patrimonial pour la République. C’est dans ce contexte que des archivistes français sont dépêchés à Madagascar pour trier les archives et préparer les expéditions vers la France. Alors que dans le même temps les Archives nationales malgaches sont créées, le pays se voit dépossédé d’une partie significative des archives le concernant. Au travers du cas malgache, nous proposons de réinterroger les transferts d’archives opérés par les puissances coloniales en nous intéressant à la fois aux faits, à leur justification et à leurs conséquences.

Access Token
£25.00
If you have private access to this content, please log in with your username and password here
If you have private access to this content, please log in with your username and password here

Details

Author details

Jollivet, Charly