Quebec Studies

Louis Hémon et l'Itinéraire de Liverpool à Québec: un texte prémonitoire

Quebec Studies (1988), 7, (1), 98–104.

Abstract

Québec Studies, No. 7,1988 LOUIS HÉMON ET VITTNÉRAIRE DE LIVERPOOL À QUÉBEC: UN TEXTE PRÉMONITOIRE 1 by Jean Fouchereaux Après huit années passées à Londres, Louis Hémon s'embarque le douze octobre 1911, à bord d'un bateau battant pavillon anglais, pour le Canada. Il a trente et un ans. Le récit de ce voyage, intitulé, Itinéraire de Liverpool à Québec, a été publié en 1985 par le Cercle Culturel Quimpérois et est agrémenté de pas moins de trois préfaces sur lesquelles il est bon de s'attarder. La première, signée de la main de la propre fille de l'auteur, Lydia Kathleen Hémon, nous renseigne quant à l'origine de ce texte: il ne s'agit pas à proprement parler d'un texte inédit puisqu'il a été déjà publié en 1939 cinquante exemplaires en français plus une traduction illustrée en anglais. Kathleen Hémon juge bon de préciser que la publication originale s'est faite sans contrat de la part des Éditions Grasset. Les autres préfaces ont pour auteurs respectifs M. Gilbert Lévesque, Conservateur du Musée Louis Hémon de Péribonka, et M. Alain Le Grand Velin, Président du Comité Louis Hémon en France. Sans pour autant vouloir relancer voire raviver la polémique qui s'est faite jour à la suite de la publication de l'étude de Nicole Deschamps consacrée à Maria Chapdelaine} force est de constater que les auteurs des préfaces évoquées précédemment semblent vouloir perpétuer une certaine image de marque. Gilbert Lévesque, pour sa part affirme qu'il s'agit, à n'en point douter, d'une oeuvre «immortelle.» Le Grand Velin, quant à lui, voit dans le titre même du récit une connotation religieuse qui n'est pas pour lui déplaire et effectue un rapprochement avec Itinerarium Mentes in Deum de Saint Bona venture et surtout avec l'Itinéraire de Paris à Jérusalem de Chateaubriand. Il y a lieu d'être quelque peu surpris devant de telles connotations (fortuites) car nous savons, d'après certains témoignages recueillis (comme ceux de la famille Boudard avec laquelle Louis Hémon vécut à Péribonka) qu'on lui avait reproché de ne pas s'être signé avant les repas «ce qui risquerait de l'en voyer en enfer» sur quoi «le fou à Bédard» auraitrétorqué: «assurément ma place est retenue!» (Lévesque 37-38). Notons au passage que cet anticléricalisme est tout aussi présent dans Maria Chapdelaine comme par exemple dans la scène où le prêtre, au lieu de consoler Maria après la mort de François Paradis, préfère au contraire la culpabiliser en lui répétant que son amour n'était pas convenable car après tout, ils n'étaient pas officiellement fiancés.

Access Token
£25.00

Deschamps, Nicole, R. Héroux, N. Villeneuve. Le Mythe de Maria Chapdelaine. Montréal: Presses de l'Université de Montréal, 1980. Le Mythe de Maria Chapdelaine Google Scholar

Hémon, Louis. Itinéraire de Liverpool à Québec. Quimper: Cercle Culturel Quimpérois, Caligrammes, 1985. Itinéraire de Liverpool à Québec Google Scholar

Hémon, Louis. Maria Chapdelaine, Récit du Canada français. Paris: Grasset, Livre de Poche, 1985. Maria Chapdelaine, Récit du Canada français Google Scholar

Lévesque, Gilbert. Louis Hémon: aventurier ou philosophe? Montréal: Fides, 1980. Louis Hémon: aventurier ou philosophe? Google Scholar

Van Lent, Peter. «Maria Chapdelaine, a controversial text,» Québec Studies 1 (1983): 224-31. «Maria Chapdelaine, a controversial text,» Québec Studies 1 224 31 Google Scholar

If you have private access to this content, please log in with your username and password here

Details

Author details

Fouchereaux, Jean