Quebec Studies

La Symbolique De La Surdité Dans Le Torrent D'anne Hébert

Quebec Studies (1989), 8, (1), 65–72.

Abstract

Québec Studies, No. 8, 1989 LA SYMBOLIQUE DE LA SURDITÉ DANS LE TORRENT d'ANNE HÉBERT par Constantino. Mitchell Silence et rupture: deux idées qui reviennent sans cesse sous différentes formes dans les écrits d'Anne Hébert. On comprend donc que la surdité ait pu se révéler à elle comme la condition la plus proche de celle que vit l'être à la recherche de ce que l'auteur nomme successivement "absolu," "poésie," "grâce." Dans l'imaginaire hébertien, les valeurs symboliques de la surdité ne sous-tendent pas seulement Le Torrent. Elles expriment, dans Poésie, solitude rompue, Γ "aventure nouvelle" par laquelle le poète lutte avec "la terre muette" pour apprendre "la résistance de son propre coeur tranquille de muet." (67)1 "Qui perçoit insuffisamment les sons," ou "refuse d'entendre," voilà la première acception que donne Le Robert de l'adjectif "sourd" dont la seconde, "voilé, caché," offre un champ tout autre à explorer. Eminemment sensible à la force métaphorique qui résulte des liens parfois insolites entre les mots, Anne Hébert fait fusionner, dans Le Tombeau des rois, cet adjectif à double sens avec un verbe qui, à première vue, ne partage avec lui qu'une parenté homonymique. Il s'agit du verbe "sourdre": "Et je sens... Sourdre un geste / Qui se crée / Et dont j'ignore encore / L'enchantement profond" (14). "Je repose au fond de l'eau muette et glauque. /J'entends mon coeur...Rythme sourd / Code secret / Je ne déchiffre aucun mystère" (24). Plus loin, dans ce même recueil, paraissent les vers, "Le chant de l'eau frappe à ma tempe / Petite veine bleue rompue / Toute la rivière passe la mémoire" (42).. . ."Quel fil d'Ariane me mène / Au long des dédales sourds?" ( 59) Ces extraits livrent tout le drame du Torrent et témoignent parfaitement de la richesse des significations qu'Anne Hébert confère, dans son oeuvre, à ce réseau imaginaire où convergent les images du jaillissement et du silence sous le signe de l'eau. Une des multiples lectures du Torrent s'opère en fonction de la "singulière aventure de la surdité" qui se manifeste dès la première page. Gilles Houde a bien décelé une des significations symboliques de la surdité dans Le Torrent, celle du déséquilibre psychique dans la confrontation de la Conscience (Claudine) et de l'Inconscient (François). La surdité de François indique, selon Houde, que "tou­ tes les tentatives, oniriques ou autres, faites par la psyché profonde pour réinsti­ tuer l'harmonie avec la Conscience ont échoué" (42). Les circonstances dont se tisse le récit s'exprimant, en grande partie, par des images reliées à l'ouïe et à la défaillance auditoire (parole,voix, bouche, entre autres), nous croyons pouvoir

Access Token
£25.00

Durand, Gilbert. Les Structures anthropologiques de l'imaginaire. Paris: Bordas, 1969. Les Structures anthropologiques de l'imaginaire Google Scholar

Harvey, Robert. "Pour un nouveau Torrent," dans Kamouraska d'Anne Hébert: Une écriture de la passion. Montréal: Hurtubise, 1982. Kamouraska d'Anne Hébert: Une écriture de la passion Google Scholar

Hébert, Anne. Les Chambres de bois. Paris: Seuil, 1958. Les Chambres de bois Google Scholar

Hébert, Anne. Poèmes. Paris: Seuil, 1960. Poèmes Google Scholar

Hébert, Anne. Le Torrent. Montréal: Hurtubise HMH, 1976. Le Torrent Google Scholar

Houde, Gilles. "Les Symboles et la structure mythique du Torrent." La Barre du jour 16 (oct.-déc. 1968): 22-46. 21 (sept.-oct. 1969): 26-68. Les Symboles et la structure mythique du Torrent La Barre du jour 16 26 68 Google Scholar

 Google Scholar

Lemieux, Pierre-H. "La Symbolique du Torrent d'Anne Hébert." Revue de l'Université d'Ottawa 43.1 (1973): 114-27. La Symbolique du Torrent d'Anne Hébert Revue de l'Université d'Ottawa 43 114 27 Google Scholar

If you have private access to this content, please log in with your username and password here

Details

Author details

Mitchell, Constantina