Quebec Studies

La Critique Littéraire Au Québec Face Aux Critiques: Table Ronde Avec Philippe Haeck, Suzanne Lamy, Louise Milot, André Roy, Et Karen Gould

Quebec Studies (1987), 5, (1), 1–16.

Abstract

Quebec Studies,No.5,1987 LA CRITIQUE L ~ R A I R AU E QU~BECFACE AUX CRITIQUES: TABLE RONDE AVEC PHJLIPPE HAECK, SUZANNE LAMY, LOUISE MILOT, AND& ROY, ET KAREN GOULD" Question-Karen Gould Comment pourraitan cara&riser le rapport, ou les rapports, qui existeht) entre la critique litt&aire d'aujourd'hui au Quebec, et la culture actuelle (j'entends par cela, culture de masse aussi bien que culture d'elite)? Philippe Haeck Culture de masse ne m'interesse pas. Pourquoi? Je me dis qu'une culture de masse s'adresse B des milliers de personnes. Comme il y en a des milliers, pourquoi j'ajouterais une personne de plus? J'aime mieux m'interesser aux oeuvres qui rejoignent des publics minoritaires, des oeuvres plus difficiles. Je ferais exception pour les films. Il y a quelques films, par exemple, ceux de Lka Pool. Pour moi, ce n'est pas de la culture de masse, mais de la culture d'elite, c'est-a-dire que U a Pool fait du cinema d'auteur. Moi, c'est ce qui m'interesse, c'est-&-direles individus, la masse ne m'interesse jamais beaucoup. Donc. le rapport entre ma critique litthaire et la culture de masse, c'est un refus. Cest net. Suzanne Lamy C'est au status quo. Comme Philippe, je crois qu'il y a une coupure Ws grande entre l'elite et la masse, mais je crois qu'au QuCbec, m b e dans un quotidien come Le Deuoir, la critique que peut faire St6phane Lkpine, par exemple, je crois elitiste. Je verrais quand meme une exception dans le journal L2 Presse: je peux dire que les chroniques de [Pierre] Fojlia, d'origine italienne, c'est quand meme une tentative de faire de la culture de masse parce qu'il parle pour tout le monde et il cache qu'il est lettre . . . il a les plumes qui cachent souvent, en fait, ses allusions culturelles. Alors, les gens ne les voient pas, et puis les gens comme nous les voient. Mais, est-ce que nous faisons ce travail-la? Non. Mais h i , c'est une exception au Quebec, je trouve. Je ne sais pas si les autres sont d'accord. Il joue le r6le lettre alors qu'il est lettre. . . . *Cettedance a eu lieu A Quebec le 24 octobre 1986, au c o w de la cinquihe ConfCrence de 1'AmericanCouncil for QuCbec Studies. La transcription de cette dance a 6th faite par Elisabeth Keiller Siegmundavec I'aide de Karen Gould.

Access Token
£25.00
If you have private access to this content, please log in with your username and password here

Details