Quebec Studies

Notes on Contributors

Quebec Studies (1999), 28, (1), 169–170.

Abstract

169 Notes on Contributors Luis LM Aguiar is a Portuguese-Canadian raised in Montreal. For two consec­ utive summers he worked at 'Texgar'. So did, for much longer periods of time, most of his family, neighbors and Portuguese compatriots settling in Montreal during the 1970s and 1980s. For the PhD, he studied Portuguese immigrants in the building cleaning industry in Toronto. He recently defended his dissertation. Jacques Beauchemin est professeur au département de sociologie de l'Université du Québec à Montréal. Il se spécialise en sociologie de la société québécoise, en sociologie de l'éthique et en analyse du discours. Dans le domaine de la sociologie du Québec, il a publié de nombreux articles portant sur les transformations de la question nationale québécoise dans le contexte de la mondialisation et de la judiciarisation de la régulation des rapports sociaux. Jacques Beauchemin a publié, en collaboration avec Gilles Bourque et Jules Duchastel, La société libérale duplessiste. Charles Bellerose est étudiant au doctorat en sociologie à l'Université du Québec à Montréal. Son mémoire de maîtrise portait sur le discours éthique de la Commission Royale d'Enquête sur les Nouvelles Technologies de Reproduction (le rapport Baird). Il s'intéresse à la sociologie politique, à la soci­ ologie de la société québécoise ainsi qu'aux rapports entre les nouvelles représentations de la communauté politique et le développement des nouvelles technologies de communication. Micheline Cambron est professeur au Département d'études françaises de l'Université de Montréal ; elle y est aussi directrice du Centre d'études québé­ coises (CETUQ). Elle a publié Une société, un récit. Discours culturel au Québec (1967-1976) (L'Hexagone, 1989) et Le Journal Le Canadien. Littérature, espace public et utopie 1836-1845 (Fides, 1999). Elle est aussi l'auteur de nombreux articles sur la littérature québécoise des XIXe et XXe siècles, sur l'enseignement de la littéra­ ture et sur l'épistémologie des sciences humaines. Marie Couillard est professeure associée à l'Université d'Ottawa. Elle a publié plusieurs articles sur les oeuvres des femmes écrivains, en particulier celles de Marie-Claire Biais. Ses recherches portent aussi sur les constructions de l'identité nationale au Canada français et en Argentine. Elle fait partie du Groupe de recherche: L'interculturel et ses manifestations discursives dans les échanges entre le Canada et l'Amérique latine. Isabelle Fournier termine présentement sa maîtrise en études littéraires à l'Université du Québec à Rimouski. Son mémoire porte sur la mise en scène de l'écriture dans le récit québécois contemporain. Richard Gingras, étudiant en littérature québécoise à l'Université Laval, achève la rédaction d'un mémoire de maîtrise sur les îles de la nuit d'Alain Grandbois. Il entreprendra prochainement des études doctorales en Suisse, à l'Université de Lausanne, et projette d'étendre alors l'objet de ses recherches à l'ensemble de l'oeuvre grandboisienne. Il est rattaché au Centre de recherche en littérature québécoise.

Access Token
£25.00
If you have private access to this content, please log in with your username and password here

Details