Quebec Studies

Petites difficultés d'existence: la relation écrivain-lecteur dans les romans de France Daigle

Quebec Studies (2007), 43, (1), 23–28.

Abstract

23 Petites difficultés d'existence: la relation écrivain-lecteur dans les romans de France Daigle Lise Gauvin Université de Montréal Et puis, qu'est-ce que je leur dirais à Bouillon de culture? Que la mort, ou tout au moins l'inexistence, est inscrite dans nos gènes? Que tout repose dans la manière, dans l'art de s'y faire? Que tout est affaire de légitimation? Légitimité de ce que nous sommes aux yeux du monde et à nos propres yeux. — France Daigle, Pas pire On peut aimer ou ne pas aimer. Problème de lecteur. — France Daigle, Chronique d'une naissance annoncée Au moment où France Daigle commence à publier, la littérature acadienne compte déjà des auteurs reconnus, dont Antonine Maillet qui a reçu le prix Goncourt, des maisons d'édition, des prix littéraires, et une critique qui recense les œuvres produites. Mais "de sa cohabitation forcée avec la majorité anglophone, dont chaque concession doit être durement négociée, [l'Acadie] hérite d'un sentiment de minorisation" ou d' "illégitimité profondément ancré dans son inconscient collectif" (Boudreau 2004,32). D'où la pertinence, pour désigner ces littératures, de la notion de "littérature mineure" telle que mise au point par Deleuze et Guattari, soit "une littérature qu'une minorité fait dans une langue majeure." Le français, en Acadie, est une langue "fortement déterritorialisée," souligne encore Raoul Boudreau. Et le critique d'ajouter: "Le meilleur indice du sentiment de déterritorialisation de la langue chez les écrivains acadiens est sans doute le va-etvient constant entre différentes langues et différents niveaux de langue, du chiac à l'acadien traditionnel, à une variante acadienne du français standard, et finalement à l'anglais." Mais les dangers de cette pratique, ajoutet-il, sont aussi réels, qui consistent à fonctionner en vase clos, hors de tout système communicationnel: "Face à l'extérieur, l'affirmation de sa marginalité situe [cette littérature] souvent à la limite de l'incommunicabilité et du rejet" (Boudreau 2003, 82). Dans un tel contexte, à qui s'adressent les écrivains et quelle(s) image(s) des lecteurs projettent-ils dans leurs œuvres? C'est cette interrogation à plusieurs niveaux que Daigle choisit de privilégier. Question d'autant plus pertinente que la particularité des "petites littératures" (Kafka) ou des "littératures mineures" (Deleuze et Guattari) est d'avoir à créer les conditions de leur apparition sur la scène littéraire internationale. Les récits de France Daigle, qui inscrit son œuvre sous le signe de l'entrecroisement des discours et de la fragmentation postmoderne, mobilisent le lecteur et le mettent en texte. Quelles stratégies sont alors mises à profit? J'en donnerai quelques exemples tirés de trois romans publiés à des époques différentes, de 1991 à 2002: La Beauté de l'affaire. Fiction autobiographique à plusieurs voix sur son rapport tortueux au langage (1991), Pas pire (1998), et Petites difficultés d'existence (2002). Québec Studies, Volume 43, Spring/Summer 2007

Access Token
£25.00

Boudreau, Raoul. "Choc des idiomes et déconstruction textuelle chez quelques auteurs acadiens." Écrire en langue étrangère. Interférences de lungues et de cultures dans le monde francophone. Dir. Robert Dion, Hans-Jürgen Lüsebrink, et Janos Riesz. Québec et Francfort: Éditions Nota Bene et Iko-verlag, 2002. 287-303 Écrire en langue étrangère. Interférences de lungues et de cultures dans le monde francophone 287 303 Google Scholar

Boudreau, Raoul. "Stratégies de reterritorialisation de la langue dans La vie prodigieuse." Littératures mineures en langue majeure: Québec/Wallonie-Bruxelles. Dir. J. P. Bertrand et L. Gauvin. Bruxelles et Montréal: P. I. E. Peter Lang et PUM, 2003. 81-88. Littératures mineures en langue majeure: Québec/Wallonie-Bruxelles 81 88 Google Scholar

Boudreau, Raoul. "Le rapport à la langue dans les romans de France Daigle: du refoulement à l'ironie." Voix et images (dossier France Daigle) 39.3 (2004): 31-45. Le rapport à la langue dans les romans de France Daigle: du refoulement à l'ironie Voix et images 39 31 45 Google Scholar

Daigle, France. La Beauté de l'affaire. Fiction autobiographique à plusieurs voix sur son rapport tortueux au langage. Outremont/Moncton: la Nouvelle barre du jour/ Éditions d'Acadie, 1991. La Beauté de l'affaire. Fiction autobiographique à plusieurs voix sur son rapport tortueux au langage Google Scholar

Daigle, France. 1953. Chronique d'une naissance annoncée. Moncton: Éditions d'Acadie, 1995 1953. Chronique d'une naissance annoncée Google Scholar

Daigle, France. Pas pire. [Moncton: Éditions d'Acadie, 1998.] Montréal: Boréal, 2002 Pas pire Google Scholar

Daigle, France. Petites difficultés d'existence. Montréal: Boréal, 2002. Petites difficultés d'existence Google Scholar

Delmeule, Jean-Christophe. "De la brièveté comme invention du non-genre … La Beauté de l'affaire de France Daigle." Frontières de la nouvelle de langue française. Europe et Amérique du Nord (1945-2005). Dir. C. Douzou et L. Gauvin. Dijon: Éditions universitaires de Dijon, 2006. 79-96. Frontières de la nouvelle de langue française. Europe et Amérique du Nord (1945-2005) 79 96 Google Scholar

Den Toonder, Jeannette. "Dépassement des frontières et ouverture dans Pas Pire." Voix et Images (dossier France Daigle) 39.3 (2004): 57-68. Dépassement des frontières et ouverture dans Pas Pire Voix et Images 39 57 68 Google Scholar

If you have private access to this content, please log in with your username and password here

Details

Author details

Gauvin, Lise