Quebec Studies

L'Ontario français: un espace humain, culturel, et littéraire à découvrir

Quebec Studies (2008), 46, (1), 3–6.

Abstract

3 L'Ontario français: un espace humain, culturel, et littéraire à découvrir Lucie Hotte Chaire de recherche sur les cultures et les littératures francophones du Canada Université d'Ottawa La communauté franco-ontarienne demeure méconnue à l'extérieur de la province de l'Ontario et même trop souvent auprès des Anglo-Ontariens. Pourtant, avec ses 548,940 âmes, elle est la deuxième plus importante communauté francophone en Amérique du Nord, après la communauté québécoise. Certes, elle ne compte que pour 4.8% de la population totale de la province,1 ce qui fait d'elle une communauté fortement minoritaire, plus encore que celle du Nouveau-Brunswick où le recensement de 2006 dénombrait 232,975 Acadiens soit 32.3% de la population totale de la province. Il n'en demeure pas moins que des francophones vivent en Ontario depuis l'arrivée d'Etienne Brûlé en 1610 qui, mandaté par Samuel de Champlain, vient établir des contacts avec les tribus amérindiennes afin de faire la traite des fourrures. Ce numéro de Québec Studies vise donc à mieux faire connaître l'Ontario français, la communauté franco-ontarienne, et sa littérature. Cette triple visée fait en sorte que ce numéro est multidisciplinaire. Les trois premiers articles abordent l'Ontario français dans une perspective sociologique, historique, et géographique afin de cerner certains enjeux présents et passés qui lui sont propres, les trois derniers portent sur la production littéraire récente, entre les deux un article, qui se situe à la frontière entre les sciences humaines et la littérature, explore la création d'un territoire francoontarien à travers les textes littéraires. Le premier article de ce numéro, celui de Simon Laflamme et Derek Wilkinson, dresse un portrait d'ensemble de la communauté franco-ontarienne. Il est divisé en deux parties. Dans un premier temps, Simon Laflamme et Derek Wilkinson recensent les faits marquants des 400 ans de présence française en Ontario. Dans un deuxième temps, ils dressent le portrait démographique de la communauté franco-ontarienne actuelle. Ils y soulignent d'abord les disparités régionales qui font que les francophones de l'Ontario vivent dans des situations extrêmement diversifiées. Ils notent toutefois une constante: les francophones vivent en contexte minoritaire et en subissent les conséquences en fonction, bien entendu, du degré de minorisation qui est le leur. Les Franco-Ontariens ont néanmoins réussi à mettre en place un réseau d'institutions, notamment un système scolaire francophone, qui pallie les effets néfastes de la condition minoritaire. Les sociologues concluent donc que "l'Ontario français évolue de façon duelle, et non de manière univoque": si d'une part, l'assimilation fait des ravages, d'autre part, la communauté franco-ontarienne réussit à améliorer, au cours des ans, sa situation. Québec Studies, Volume 46, Fall 2008/Winter 2009

Access Token
£25.00
If you have private access to this content, please log in with your username and password here

Details

Author details

Hotte, Lucie