Quebec Studies

Rencontres urbaines et mouvances identitaires dans “Le Pont” de Michael Delisle et “Je n'ai pas porté plainte” de Robert Lalonde

Quebec Studies (2005), 40, (1), 3–18.

Abstract

3 Rencontres urbaines et mouvances identitaires dans "Le Pont" de Michael Delisle et "Je n'ai pas porté plainte" de Robert Lalonde Marie Cusson State University of New York at Plattsburgh Je propose dans cet essai une réflexion sur l'événement phénoménologique de la rencontre urbaine dans deux nouvelles montréalaises: "Le Pont" de Michael Delisle et "Je n'ai pas porté plainte" de Robert Lalonde.1 Les villes sont des lieux où les gens coexistent. Ce sont des "carrefours," des "lieux de croisements, de rendez-vous manques, réussis" (Médam 2002,171). La den­ sité urbaine des métropoles isole les identités et les transforme en altérité comme elle multiplie les possibilités de rencontres avec l'altérité, souvent non-désirées, parfois brutales. En cela la rencontre fortuite, accidentelle devient une condition de notre postmodernité. Notre identité est contin­ uellement perturbée par la rencontre avec l'altérité d'où parfois un instinct de peur qui entraîne un refus de la rencontre. Mais qu'est-ce qu'une ren­ contre? Qui rencontre-t-on dans la rencontre? Quelles sont ses caractéris­ tiques? Ce qui distingue la rencontre du fait ordinaire des interactions dans une perspective phénoménologique est sa "puissance destinale," c'est-àdire sa capacité à bouleverser de manière radicale l'ordre existentiel du sujet.2 L'homme est comme enraciné dans le monde de la vie quotidienne (Lebenswelt) dont il fait l'expérience comme d'une réalité absolue qu'à priori il ne remettra jamais en cause. La rencontre de l'altérité provoque un choc qui ouvre pour l'individu le champ de la créativité (Duteille 86), c'est-à-dire la possibilité de concevoir d'autres réalités, des "sous-mondes" dont il ne soupçonnait même pas l'existence. Explosive, la rencontre, quand elle est authentique, instaure une "rupture temporelle," elle-même point de départ d'une mutation, volontaire ou non, du sujet. À plus forte raison, si elle est incongrue, elle rompt la continuité du vécu quotidien, créant une béance, un "désordre" (voir Zarifan), un déplacement de soi à soi par la médiation de l'autre. Les nouvelles de Delisle et de Lalonde qui ont pour cadre Montréal, illustrent ce phénomène de la rencontre destinale en milieu urbain. Je décèle à la lecture de ces nouvelles deux points de vue différents. Dans les deux cas la métropole est agent de rencontre, c'est-à-dire qu'elle suscite la rencontre avec l'altérité. Chez Delisle, un banlieusard rencontre l'altérité de la ville; chez Lalonde un montréalais rencontre ce que sa ville exclut. "Le pont" de Michael Delisle Né à Longueuil d'une famille bilingue, Michael Delisle a beaucoup écrit sur l'univers des banlieues. La banlieue, comme l'écrit, Caroline Montpetit "c'est son royaume, celui qui fonde son œuvre mais celui aussi qu'il a quitté, parce qu'il le déteste." "Le pont" raconte l'histoire du passage d'un jeune Québec Studies. Volume 40. Fall 2005/Winter 2006

Access Token
£25.00

Fugère, Jean, éd. Montréal, la marge au cœur. Paris: Autrement, 2004. Montréal, la marge au cœur Google Scholar

Cayouette, Pierre. "L'écriture des sens." Le Devoir 8 mars 1997: D-1. L'écriture des sens Le Devoir D-1 Google Scholar

Chevalier, Jean, et Alain Cheerbrant. Dictionnaire des symboles, mythes, rêves, coutumes, gestes, formes, figures, couleurs, nombres. Paris: Robert/Jupiter, 1982. Dictionnaire des symboles, mythes, rêves, coutumes, gestes, formes, figures, couleurs, nombres Google Scholar

Coleman, Patrick. "Memories of Urban Development: Delisle's Dée." Québec Studies 39 (2005): 99-107. Memories of Urban Development: Delisle's Dée. Québec Studies 39 99 107 Google Scholar

Delisle, Michael. Le sort de Fille. Montréal: Leméac, 2005. Le sort de Fille Google Scholar

Duteille, Cécille. "L'événement de la rencontre comme expérience de rupture tem-porelle." Arobase 6, 1-2 (2002): 81-88, www.arobase.to.Arobase 2002. www.arobase.to.Arobase L'événement de la rencontre comme expérience de rupture tem-porelle Arobase 6 81 88 Google Scholar

Médam, Alain. La ville-censure. Paris: Anthropos, 1971. La ville-censure Google Scholar

Médam, Alain. Labyrinthes des rencontres. Montréal: Fides, 2002. Labyrinthes des rencontres Google Scholar

Montpetit, Caroline. "Delisle — Mort en banlieue." Le Devoir 14-15 septembre 2002.www.ledevoir.com. www.ledevoir.com Delisle — Mort en banlieue Le Devoir Google Scholar

Vautier, Marie. "Les Pays du nouveau monde, le postcolonialisme de consensus, et le catholicisme québécois." Québec Studies 35 (2003): 13-30. Les Pays du nouveau monde, le postcolonialisme de consensus, et le catholicisme québécois Québec Studies 35 13 30 Google Scholar

Zarifan, Édouard. "Le désordre de l'autre." Autrement 135 (1993): 144-51. Le désordre de l'autre Autrement 135 144 51 Google Scholar

If you have private access to this content, please log in with your username and password here

Details

Author details

Cusson, Marie