Australian Journal of French Studies

Écrire sur l’être vulnérable : déconstruire le cliché de la « bulle » autistique chez Laurent Demoulin et Élisabeth de Fontenay

Australian Journal of French Studies (2020), 57, (3), 293–306.

Abstract

Au-delà des clichés et des idées reçues, Élisabeth de Fontenay et Laurent Demoulin, racontent leur relation unique avec un proche autistique. Dans Robinson (2016), Laurent Demoulin se cache derrière le roman autobiographique pour parler de son fils et de leur relation interdépendante. De même, Élisabeth de Fontenay fusionne fiction, autobiographie et philosophie pour « saisir » le caractère unique de la personnalité de son frère de quatre-vingts ans dans Gaspard de la nuit (2018). À la lumière des théories sur le care et sur la vulnérabilité, l’article examine de quelle manière ces auteurs cherchent à déconstruire le cliché de la bulle autistique en exposant la fragilité de l’être aimé, mais aussi sa présence chaleureuse enrichie de moments d’échanges indicibles et d’expériences partagées. De plus, puisque « [l]e care est [une] confrontation à sa vulnérabilité propre », il s’agit d’observer comment les narrateurs révèlent leurs propres défaillances et leurs interrogations sur les mondes extérieur et autistique tout en mettant en évidence l’influence de l’altérité du sujet vulnérable sur leurs carrières respectives.

Beyond clichés and preconceived ideas, Élisabeth de Fontenay and Laurent Demoulin each recount their unique relationship with an autistic family member. In Robinson (2016), Laurent Demoulin hides behind the autobiographical novel to write about his son and their interdependent relationship. Similarly, Élisabeth de Fontenay merges fiction, autobiography and philosophy to capture the unique personhood of her eighty-year-old brother in Gaspard de la nuit (2018). Engaging with theories on care and vulnerability, this article not only examines how these authors seek to deconstruct the stereotypical image of the autistic bubble by exposing their loved one’s fragility, but also their warm human presence, enriched by ineffable exchanges and shared experiences. In addition, since “[c]are is […] confronting one’s own vulnerability”, this article illustrates how the narrators reveal their own weaknesses and questions about the outside and autistic worlds while highlighting the influence of the vulnerable subject’s otherness on their respective careers.

Access Token
£25.00
READ THIS ARTICLE
If you have private access to this content, please log in with your username and password here
If you have private access to this content, please log in with your username and password here

Details

Author details

DUSAILLANT-FERNANDES, VALÉRIE