Australian Journal of French Studies

Quand Marie Darrieussecq parle de race : réception et posture de l’écrivain blanc

Australian Journal of French Studies (2021), 58, (3), 276–289.

Abstract

This article reflects upon the remarkable reception of Marie Darrieussecq’s novel Il faut beaucoup aimer les hommes in the autumn of 2013. In the first instance, it questions the response of literary critics—surprisingly unanimous in spite of the novel’s treatment of interracial relations and colonial heritage—as well as the author’s posturing until she was awarded the prestigious Médicis prize. While French literary studies continue to be governed by ethnoracial criteria applied to minority authors (“francophone” writers, “beur” or “banlieue” literature, etc.), this article seeks to demonstrate that, during this period marked by extensively reported racist incidents, a certain image of the white writer emerged from the novel’s critical reception as well as Darrieussecq’s own public interventions.

Cet article a pour objectif de mettre à plat les implications de la remarquable réception dont a fait l’objet le roman Il faut beaucoup aimer les hommes de Marie Darrieussecq lors de la rentrée littéraire 2013. Il s’agira d’interroger le discours proposé par la critique spécialisée, étonnamment unanime malgré les thèmes sensibles abordés - les relations interraciales et les héritages coloniaux -, ainsi que la posture adoptée par l’écrivaine jusqu’à l’obtention du prix Médicis. Alors que la structuration de l’espace littéraire continue de s’effectuer sur la base de critères ethno-raciaux appliqués aux écrivains n’appartenant pas au groupe racial majoritaire (auteurs « francophones », littérature « beur » ou « de banlieue », etc.), cet article cherche plus précisément à montrer que, durant cet automne marqué par de multiples incidents à caractère raciste fortement médiatisés, le processus de valorisation de l’œuvre et la présentation de soi de l’auteure ont fait émerger l’image de l’écrivain blanc.

Access Token
£25.00
READ THIS ARTICLE
If you have private access to this content, please log in with your username and password here
If you have private access to this content, please log in with your username and password here

Details

Author details

ACHILLE, ÉTIENNE