Comma

Les lecteurs qu’on mérite

Comma (2014), 2014, (1-2), 195–204.

Abstract

Si les archivistes sont depuis longtemps très présents sur internet, nous sommes encore loin d’avoir tiré toutes les conséquences de l’irruption de cet outil. Nous avons massivement investi dans la numérisation et permis la consultation à distance. Mais nous avons en parallèle cherché à maintenir notre salle de lecture à tout prix en perpétuant des pratiques et des usages essentiellement pensés pour le public physiquement présent. Certains sites d’archives récents, comme celui des Archives nationales de France, sont même largement conçus comme un moyen de préparer une visite physique, aboutissement normal du processus de communication.

Et pourtant, le public est décevant qui refuse de plus en plus de se déplacer, voire de faire le moindre effort pour obtenir des informations. Il boude souvent nos inventaires et leurs fonctionnalités de recherche les plus poussées et les plus détaillées. Il appelle de plus en plus de ses vœux la multiplication des images numérisées, si simples d’accès, et que nous jugeons souvent si pauvres. Sommesnous vraiment payés de nos propres efforts pour démocratiser l’accès aux archives? Il ne semble pas. Mais nous nous trompons peut-être de combat.

Ce public, qui a émergé sans que nous puissions véritablement le connaître ou l’apprécier puisqu’il n’est jamais venu, est aujourd’hui notre public majoritaire, notre vrai public en quelque sorte. Il va bien falloir s’adapter et lui consacrer les moyens qu’il mérite.

Access Token
£25.00
READ THIS ARTICLE
If you have private access to this content, please log in with your username and password here
If you have private access to this content, please log in with your username and password here

Details

Author details

Chenard, Gaël